Comment développer sa confiance en soi ?

Cet article est une base pour comprendre ce qu’est la confiance en soi, pour comprendre en quoi il est important de la développer et comment on peut y parvenir.

La confiance en soi est essentielle à la construction de soi et à son rapport au monde.

Plus vous aurez confiance en vous, plus vous aurez le sentiment profond, la certitude que vous pouvez faire face aux évènements à venir.

La confiance en soi est le contraire de l’anxiété !

Plus  vous développerez votre confiance en vous, plus vous diminuerez votre anxiété.
La confiance en soi est un ÉTAT INTERNE, un ressenti qui vient de l’Estime de Soi.

L’estime de soi se compose de trois composantes :
1. L’amour de soi et acceptation de soi
2. L’image de soi
3. La confiance en soi

Quand on veut travailler la confiance en soi, il faut qu’on travaille en fait l’estime de soi et ses trois volets : AMOUR, IMAGE et CONFIANCE.

La confiance en soi est ce ressenti qui fait que j’ai le sentiment profond que lorsque j’anticipe mon avenir, je vais être capable de m’adapter, quoi qu’il arrive.
Confiance en soi et adaptabilité sont donc très liés.

Comment développer sa confiance en soi ?

Il est très difficile de développer sa confiance en soi si on ne s’aime pas .
Et si on ne s’aime pas, il est très difficile d’avoir une bonne image de soi.
Et si on ne s’aime pas, qu’on a pas une bonne image de soi, il est très difficile d’avoir confiance en soi.

Il faut pouvoir développer le sentiment profond qu’on est porteur de valeurs, de qualités qui vont nous permettre de nous adapter dans le monde dans lequel nous vivons.
Il faut arriver à changer notre point de vue sur l’image que nous avons de nous-même. Il faut apprendre à s’aimer.

EXERCICE : Faites la liste de vos qualités, mettez-les en avant. Si vous n’en possédez pas certaines que vous aimeriez avoir, FAITES COMME SI vous les aviez.  FAITES COMME SI vous vous aimiez, FAITES COMME SI vous étiez dignes d’amour.
Faites cet exercice durant les deux prochaines semaines, puis faites le bilan de ce que cela vous a apporté.

Que fait-on face à une personne qu’on aime ?
On le lui dit, on le lui montre et bien faites pareil avec vous-mêmes, ayez des actes d’amour pour vous, dites-le vous, aimez-vous. Dites-vous : « je t’aime » plusieurs fois par jour, ne vous dénigrez plus jamais (vous ne seriez pas aussi dur(e) avec votre enfant que vous l’êtes avec vous-mêmes alors respectez votre enfant intérieur). Dès que vous faites quelque chose de bien, félicitez-vous, célébrez-le.

C’est peut-être parce que vous ne vous aimez pas, que vous avez des crises d’angoisses. L’anxiété est un problème du futur, rarement du passé. C’est parce que vous envisagez le futur à travers le filtre déformant du risque et de la peur, que l’anxiété survient.
Or si vous avez une bonne estime de vous-même, ce sera plus facile de faire face au futur.

Il faut entraîner sa confiance en soi par des expériences, en se fixant chaque jour de petits challenges. Exemples : dire à une personne ce que vous pensez d’elle, faire une réflexion sympathique à une personne,….

Pour développer sa confiance en soi, il faut OSER !
Ce que vous n’oseriez pas faire d’habitude, faites-le !


Plus on multiplie ces actions, plus on augmente notre confiance en soi.
C’est la somme de toutes les petites actions que l’on fait au quotidien qui façonne qui vous êtes.

Tous les jours, posez une action inspirante et imparfaite.
En faisant cela, vous passerez à un niveau supérieur !

Chaque jour, veillez à mettre en place les 4 actions suivantes :

1. Je m’aime
2. Je ne me dénigre plus jamais
3. Je renforce systématiquement ce que je fais de bien. Je me le dis, je me le prouve, je le fais !
4. Je me pose 1, 2, 3 petites actions que je n’osais pas faire avant et qui viendront titiller ma confiance en moi.

Il s’agit d’entrer dans un CERCLE VERTUEUX : plus vous agissez, plus vous allez renforcer votre estime de vous-même et plus vous serez confiant pour agir et ainsi de suite.

Et surtout ne pas oublier : « un micro changement aujourd’hui donne un grand changement dans 10 ans. Le plus important est de passer à l’action et de faire le premier pas vers le changement. Et comme déjà dit plus haut : n’oubliez pas de célébrez vos progrès, y compris les progrès invisibles, les petites victoires ! ».

6 Pratiques aident à renforcer la confiance en soi :

1. La pratique de la vie consciente
2. La pratique de l’acceptation de soi
3. La pratique de la responsabilisation de      soi
4. La pratique de l’affirmation de soi
5. La pratique d’une vie axée sur un but
6. La pratique de l’intégrité personnelle

1. La pratique de la vie consciente :

Vivre consciemment, c’est accepter de voir la vérité en face et agir en accord avec sa conscience.  Vivre une vie consciente c’est accepter que souvent la voie qui mène à l’épanouissement implique une bonne dose d’inconfort et de remise en question.

2. La pratique de l’acceptation de soi :

Si on ne s’accepte pas soi-même, aucune estime de soi n’est possible.
S’accepter c’est accepter nos pensées, nos émotions, nos besoins, nos désirs et les actions qu’ils impliquent.
L’acceptation de soi est la première condition du changement et de l’amélioration. On ne peut en effet changer quelque chose que l’on n’a pas accepté au préalable.
Il faut faire preuve de compassion envers soi-même. Soyez indulgent envers vous-même, comme vous le seriez envers un ami.

3. La pratique de la responsabilisation de soi

Pour développer sa confiance en soi, il faut réaliser qu’on est les seuls responsables de notre bonheur et de notre vie.
En effet, si vous êtes convaincus que votre destin n’est pas entre vos mains, qu’il dépend de contextes extérieurs plutôt que de votre réaction face à ces circonstances alors vous resterez passif toute votre vie en attendant que la fortune ou le bonheur vous tombe dessus.
Prendre la responsabilité de son bonheur permet de prendre sa vie en mains.
On réalise alors que le monde a certes un impact sur nous mais que nous somme, en même temps, compétents pour s’adapter et en tirer le meilleur.
Il n’y a rien de mieux pour la confiance en soi que de réaliser qu’on est le propre artisan de sa vie et qu’on peut en faire à peu près ce qu’on veut si on s’en donne les moyens.

4. La pratique de l’affirmation de soi :

Il s’agit ici de reconnaître ses propres désirs, ses besoins et valeurs et de rechercher un moyen approprié pour leur donner une réalité.
S’affirmer c’est exprimer ce qu’on a en nous.
S’affirmer, ce n’est pas imposer par la force, mais c’est plutôt refuser de dissimuler ce qu’on est dans le seul but de plaire aux autres.
S’affirmer c’est tout simplement être authentique.

Pour profiter du confort de la confiance en soi, il faut accepter l’inconfort de l’affirmation de soi.

5. La pratique d’une vie axée sur un but :

Vivre sans aucun but signifie s’en remettre au hasard. Au contraire, se fixer un but permet d’orienter nos capacités et de canaliser notre énergie vers des sujets qui nous intéressent.
Lorsqu’on travaille son estime de soi, on prend conscience qu’on a de vraies capacités et on commence à se donner les moyens de les réaliser par nos actions. On ne cherche alors plus à prouver quoi que ce soit à qui que ce soit mais on cherche à atteindre son potentiel.

Les questions à se poser sont :
• Qu’est-ce que j’essaie de réaliser dans ma vie ?
• Quelles sont mes priorités ?

Il faudra ensuite définir des objectifs.
A mesure que les objectifs seront atteints, on prendra de plus en plus confiance en soi et on se rapprochera de la vie qu’on rêvait d’avoir.
Le processus se fait étape par étape, un petit pas à la fois.

L’estime de soi s’enracine plus dans la pratique qui mène au succès que dans le succès lui-même. On développe le goût de l’effort et c’est comme cela que l’on devient inarrêtable. Attention toutefois de respecter ses limites.

6. La pratique de l’intégrité personnelle :

L’intégrité correspond à l’adéquation qu’il y a entre nos valeurs, nos idéaux et nos actes, nos comportements. Si il y a un décalage entre nos actions et nos propres valeurs alors nous ressentons un malaise qui découlera souvent au mépris de soi-même et pire encore au rejet de ce que nous sommes (rejet qui sera bien pire que n’importe quel autre rejet venant d’une autre personne).
Dans un monde comme le nôtre, l’intégrité est souvent mise à mal et il faut être extrêmement indépendant et autonome pour ne pas se persuader que la quête de l’intégrité est futile et irréaliste.
L’intégrité est plus que jamais une forme d’expression des valeurs qui nous sont chères et c’est un réel pilier qui nous donnera une confiance en soi à toute épreuve.

Tous les parcours de vie réussis ont comme point commun la confiance en soi.

A quelle chose extraordinaires oseriez-vous rêver si vous saviez sa réalisation possible ?

Que feriez-vous différemment si vous aviez l’assurance absolue de mener à bien n’importe quelle entreprise ?

On peut acquérir des capacités mentales au même titre que des capacités physiques : la quantité de travail que l’on y consacrera déterminera précisément les résultats que l’on obtiendra. On peut ainsi atteindre une confiance en soi même si ce n’est pas si facile. La confiance en soi est une qualité que l’on peut acquérir en s’y exerçant.

Le travail sur ses propres valeurs est, comme nous l’avons vu, fondamental pour orienter ses choix de vie et pouvoir mener la vie que l’on souhaite avoir.
Le cheminement vers une meilleure confiance en soi commence par la clarification des valeurs que l’on se choisit.

Ainsi, il est important de :

• Déterminer ses valeurs et les clarifier
• Se rendre compte que les valeurs sont non    négociables
• Les mettre en ordre de priorités
• Vos valeurs ne s’expriment que dans vos                                                                           actions
• Une fois vos valeurs bien définies, en extraire des objectifs de vie.

Pour vous aider à clarifier vos valeurs, voici différentes questions à vous poser :
• Qu’est-ce qui vous tient à cœur ?
• Qu’est-ce que vous ne tolérez pas ?
• Accordez-vous de la valeur à votre famille, votre santé, vos amis, votre travail,… ?
• Pour quelles valeurs seriez-vous prêtes à faire des sacrifices ?

2 exercices peuvent vous aider :

  • Remémorez-vous les hommes ou les femmes (vivantes ou décédées) que vous admirez le plus.
    Quelles qualités ou quels attributs chez ces personnes considérez-vous comme étant de la plus haute importance ?
    Lesquelles de leurs qualités voudriez-vous le plus imités ?
    Quelles qualités recherchez-vous chez vos amis, vos proches ?
  • Rédigez votre propre éloge funèbre. Imaginez que toutes les personnes que vous connaissez, appréciez se soient réunies pour vos funérailles et que chacune d’elle décrit la personne que vous êtes devenue au cours de votre vie, ce que vous avez accompli, la contribution que vous avez apporté à la vie d’autres personnes et qu’elle énumère aussi les valeurs, les qualités que les personnes de votre entourage vous reconnaissent.
    Cet éloge funèbre pourrait devenir votre vision du genre de personne que vous désirez devenir et du genre de valeurs auxquelles vous désirez adhérer.

Ensuite :
• Laquelle de vos valeurs est la plus importante, laquelle l’est moins.
Si vous écriviez chacune de vos valeurs sur un bout de papier et que vous décidiez de tous les jeter à l’exception d’un seul, lequel conserveriez-vous ?
• Quelle serait ensuite votre deuxième, troisième,… valeur la plus importante.

Autres exercices à faire : 

• Faites la liste des trois valeurs les plus importantes qui régissent votre vie privée.
• Faites la liste des trois valeurs les plus importantes que vous mettez en pratique dans votre travail.
• Faites la liste de trois personnes (vivantes ou non) avec lesquelles vous aimeriez passer un après-midi.
Pourquoi aimeriez-vous passer un après-midi avec ces personnes ?
Que leur demandriez-vous ? Ou de quoi parleriez-vous avec elles ?
Pourquoi ces trois personnes voudraient-elles passer un après-midi avec vous ?
• Quelles sont vos qualités les plus admirables ?
• Énumérez trois occasions lors desquelles vous avez vécu en conformité avec vos valeurs prioritaires alors que vous auriez pu accepter des compromis ?
• Que feriez-vous différemment dorénavant pour veiller à ce que vos valeurs et vos actions soient en harmonie entre elles ?

————————————–

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *